L’INSEEC, un pari international

Tournée vers l’international depuis sa création et adossée un à groupe américain depuis 2003, le Groupe INSEEC, sous l’impulsion de sa Directrice Générale, Catherine Lespine — convaincue de l’atout que représente pour ses étudiants un parcours multi-campus et multi-expertises —, a réalisé un véritable « bond en avant » :

Implantation à Londres, rattachement de l’International University of Monaco spécialisée en Business du Luxe et Management du Sport et nouvelles majeurs sur deux autres campus du Groupe :

Fashion Business à l’Instituto Marangoni à Milan et Design Strategy au Harrigton College of Design de Chicago.

Pas étonnant que la business school remplisse sans difficultés depuis déjà 2011 une promotion d’étudiants issus des classes préparatoires économiques et commerciales.

En deux années à peine, le nombre d’étudiants intégrant l’INSEEC après une classe préparatoire a doublée. En septembre, ils étaient 280 à faire leur rentrée sur les campus parisien et bordelais de la business school. Sur la même période, le nombre de candidature a, lui, augmenté de 50%. « Après une croissance très remarquée l’an dernier, nous avons adapté nos modalités de recrutement en faisant évoluer nos exigences, indique Edgard Girard, le Directeur de l’INEEC Paris-Bordeaux. Nous restons particulièrement attentifs, lors des entretiens, aux aspects de culture générale. Sans attendre des étudiants qu’ils en sachent tout sur tout, nous les encourageons à faire preuve de curiosité à rester attentifs à l’actualité, savoir prendre de la distance avec une situation donnée… »

Ouverture aux Bi-Diplômes

Mais l’INSEEC veille également à prolonger la réflexion engagée en classe préparatoire en proposant des cours d’ouverture culturelle consacrés à l’histoire de l’art, l’histoire de la pensée économique, etc.

Les étudiants les plus intéressés pourront suivre des cours au sein de l’une des écoles d’art dont l’INSEEC est partenaire à Paris et Bordeaux. Ou même opter pour un cursus « Histoire de l’art » à l’université et obtenir une licence ! « Nous avons crée des bi-diplôme de ce type avec des universités parisiennes et bordelaises dans plusieurs domaines : la philosophie, l’art et le droit notamment, indique Edgard Girard. Ces opportunités intéressent particulièrement les anciens préparationnaires et nous permettent également de rester en  phase avec les attentes des entreprises qui recherchent des collaborateurs à la fois immédiatement opérationnels et capables de comprendre de manière globale le fonctionnement de l’entreprise et ses enjeux. S’ouvrir à d’autres types d’enseignements que celui du management donne des clés de lecture du monde de l’entreprise à nos diplômés, tout comme la possibilité qu’ils ont de suivre des modules spécifique sur l’un de campus de l’Ecole à l’international. »

L’INSEEC dans le monde…

En plus du bureau qu’elle a ouvert il y a quelques années à Pékin, l’INSEEC s’est installé à New York dans le prestigieux Rockfeller Center Plaza et entend bien se déployer aux Etats-Unis durablement. « Si l’objectif à New York est plutôt d’aller à la rencontre des entreprises et d’évaluer la demande locale en termes de formation, l’Ecole permet d’effectuer une session d’études dans l’une des villes les plus dynamiques des Etats-Unis: à Chicago, au sein du Harrington College of Design. C’est dans ces locaux situés en plein centre de la ville que l’INSEEC s’est implémenté un site propre, précise Catherine Lespine. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire